Les langues façonnent la sociétéL’apprentissage de langues secondes confère des bénéfices considérables, mais dans quelle mesure? Examinons dans ce quatrième article, inspiré des conclusions de la Revue de la littérature sur l’impact de l’apprentissage de langues secondes (2017), l’impact de l’apprentissage de langues secondes sur le plan social.

Les langues façonnent la compréhension

Les apprenants en langues démontrent une meilleure compréhension de la diversité dans leurs communautés et dans le monde en général. Les apprenants de langues secondes sont enclins à être des citoyens actifs et engagés. Cela signifie qu’ils contribuent à faire de notre monde un meilleur endroit où vivre en se familiarisant davantage avec lui.  

Une revue de la recherche pertinente suggère que l’apprentissage d’une langue seconde favorise le cosmopolitanisme, un sentiment d’appartenance, la reconnaissance des autres et une ouverture envers les expériences culturelles diversifiées. La recherche a également montré que l’apprentissage par le service induit un sens du devoir civique, développant la responsabilité des jeunes citoyens à l’égard des nouveaux membres de la société. Il encourage aussi le respect envers la diversité linguistique, culturelle et raciale (O’Brien et al., 2017).

Dans une étude auprès d’élèves en immersion française précoce à Vancouver et d’immigrants nouvellement arrivés dans une école francophone de Montréal, les chercheurs ont noté une augmentation générale de la conscience linquistique. Ces apprenants parlaient une langue maternelle autre que l’anglais et le français. Ils se sont vus offrir des expériences d’apprentissage axées sur le développement d’une compréhension et d’une appréciation de la diversité linguistique par l’échange de leur   connaissance des langues parlées dans leur famille. Ils ont aussi comparé le vocabulaire appris dans diverses langues. De telles discussions au sujet de l’égalité relative de langues différentes et de leurs locuteurs sont plus susceptibles d’avoir lieu dans l’environnement d’apprentissage linguistique. La compréhension culturelle de la diversité et de l’équité langagières parmi les membres de toutes les communautés s’est révélée meilleure chez les apprenants multilingues comparativement aux apprenants unilingues (Dagenais, Walsh, Armand, & Maraillet, 2008).

Une étude menée auprès d’apprenants de l’anglais langue seconde (ALS) dans une école suédoise en Finlande a exploré la capacité de jeunes âgés de 13 à 15 ans à s’écarter des normes culturelles et à développer le respect des différences et de la diversité. À travers un processus d’apprentissage qui intégrait des éléments variés de la langue et de la culture, la majorité des élèves ont commencé à remarquer certains aspects de leur mode de vie qu’ils tenaient antérieurement pour acquis. Ils ont pris conscience du fait que leurs propres comportements traditionnels pouvaient paraître étranges aux yeux des autres. Les résultats ont indiqué que les classes de langues peuvent aider les étudiants à accepter le comportement des autres et à respecter la diversité (Forsman, 2010).

Les langues façonnent les relations

La communication est la base de toute relation. La connaissance d’une langue étrangère est la clé pour l’établissement de relations avec des personnes qui ne parlent pas sa propre langue. L’étude révèle que les gens ayant établi des relations interculturelles ont signalé une plus grande satisfaction relationnelle que les personnes unilingues (Van Mol & de Valk, 2016).

Cette étude s’est penchée sur les perceptions relatives aux identités globales en communication interculturelle. Les étudiants apprenant l’ALS dans une université internationale de Hong Kong s’identifiaient à une plus large communauté globale, au-delà de leur identité locale et/ou nationale. Ils ont aussi été en mesure d’établir des liens avec des personnes de différentes origines à la suite d’échanges d’opinions dans la classe de langue sur un certain nombre d’enjeux culturels et mondiaux (Sung, 2016).

Un projet utilisant le Portfolio européen des langues a été réalisé à travers 10 pays par le Centre européen pour les langues vivantes à Dublin, en Irlande. Trois défis se posaient concernant le développement chez l’apprenant de l’autonomie, de la compétence interculturelle et du plurilinguisme. Les participants devaient planifier leurs propres projets dans une langue seconde. Ces activités langagières ont eu un impact positif sur leur autosuffisance, leur compréhension de la diversité ainsi que leur conscience des similarités et des différences entre les cultures (Little, 2012).

La recherche montre également que l’apprentissage d’une langue étrangère ouvre des portes sur le monde extérieur. Les personnes qui parlent plus d’une langue ont beaucoup plus de choix de destinations de vacances, par exemple, parce qu’elles sont confiantes de pouvoir communiquer avec les gens du pays, ce qui en retour leur permet d’élargir leurs horizons (Wagers, s.d.). Essentiellement, comme le philosophe autrichien Ludwid Wittgenstein l’écrivait, « les limites de votre langage sont les limites de votre monde ».

Bibliographie

Dagenais, D., Walsh, N., Armand, F., & Maraillet, E. (2008). « Collaboration and co-construction of knowledge during language awareness activities in Canadian elementary schools ». Languages Awareness, 17(2), 139-155.

Forsman, L. (2010). « On the changing role of English language education: Promoting respect for difference in the language classroom ». Intercultural Education, 21(6), 505-518.

Little, D. (2012). « The European language portfolio in whole-school use ». Innovation in Language Learning and Teaching, 6(3), 275-285.

O’Brien, M. G., Bajt, A., Lee, J., Lisanik, M., Pletnyova, A., & Reyes, S. (2017). Literature Review on the Impact of Second-Language Learning. Ottawa, ON: ACPLS.

Sung, C. C. M. (2016). « ESL university students’ perceptions of their global identities in English as a lingua franca communication: A case study at an international university in Hong Kong ». Asia-Pacific Education Researcher, 25(2), 305-314.

Van Mol, C., & de Valk, H. A. G. (2016). Relationship satisfaction of European binational couples in the Netherlands. International Journal of Intercultural Relations, 50(1), 50-59. doi:10.1016/j.ijintrel.2015.12.001

Wagers, R. (s.d.). 9 Big Advantages of Learning a Foreign Language. FluentU. Récupéré de https://www.fluentu.com/blog/advantages-of-learning-a-foreign-language/#

Scroll to top