Le Consortium de formation des enseignants en FLS est composé de l’ACPLS (l’organisation commanditaire) et d’équipes d’experts en recherche provenant de trois facultés d’éducation canadiennes :

Université d’Ottawa (EducLang – Groupe de recherche en éducation et en langues)

Université de la Colombie-Britannique (Département d’éducation aux langues et à la littératie)

Université du Nouveau-Brunswick (IRL2C – Institut de recherche en langues secondes du Canada)

  • Chacune des équipes de chercheurs universitaires se concentrera sur diverses provinces et différents territoires, permettant d’obtenir des éclairages, des conclusions et des recommandations propres au contexte.
  • Ce consortium offre un moyen possible d’atteindre les objectifs suivants :
    • Réaliser les objectifs à court terme de cette recherche pancanadienne.
    • Établir des partenariats prometteurs avec des facultés d’éducation canadiennes à long terme.
    • Optimiser l’enseignement du FLS à l’échelle nationale.

Les tables rondes

Des tables rondes continues sont planifiées au cours de la prochaine année pour recueillir de la rétroaction sur le projet de recherche, recruter des représentants des facultés d’éducation pour participer à la recherche et établir un fort sentiment d’appartenance autour de ce sujet important. L’objectif final de cette phase de tables rondes est d’étendre le Consortium de formation des enseignants en FLS au-delà du calendrier du projet de recherche.

La première table ronde, qui a eu lieu le 17 novembre 2020, a accueilli 46 participants – des membres du Consortium, des représentants de l’ACPLS et des représentants de facultés d’éducation d’un bout à l’autre du Canada – afin de discuter des directions et des espoirs initiaux relatifs à l’étude et plus largement à la recherche sur la formation des enseignants en FLS.

Restez à l'écoute pour plus de détails sur la prochaine table ronde, qui aura lieu au printemps 2022.

 

Biographies des chercheur(e)s

Stephanie Arnott

Stephanie Arnott

Stephanie Arnott est professeure agrégée à la Faculté d'éducation de l'Université d'Ottawa. Elle est membre du groupe de recherche en langues et éducation (EducLang) et coordinatrice de la cohorte Éducation et langues secondes (cL2c). Ses intérêts de recherche portent sur la motivation des étudiants, la base de connaissances des enseignants de L2 et l'innovation en enseignement du FLS au Canada.

 

Karla Culligan

Karla Culligan

Karla Culligan est associée à la recherche à l'Institut de recherche en langues secondes du Canada (IRL2C) à la Faculté d'éducation de l'Université du Nouveau-Brunswick. Elle fait de la  recherche et enseigne dans les domaines du bi/multilinguisme, de la formation des enseignants, de l'évaluation et de l'enseignement des mathématiques.

 

Joseph Dicks

Joseph Dicks

Joseph Dicks est directeur de l’Institut de recherche en langues secondes du Canada (IRL2C) et professeur titulaire à la Faculté d'éducation de l’Université du Nouveau-Brunswick. Son enseignement et travail académique comprennent le bilinguisme, l’évaluation des apprentissages, la politique, la planification et l’évaluation des programmes. Le professeur Dicks est également l’ancien co-rédacteur en chef de la Revue canadienne de linguistique appliquée (RCLA).

 

Paula Kristmanson

Paula Kristmanson

Paula Kristmanson est professeure à la Faculté d'éducation de l'Université du Nouveau-Brunswick et membre de l'équipe de recherche de l'Institut de recherche en langues secondes du Canada (IRL2C). Ses intérêts de recherche portent sur la formation des enseignants ainsi que sur divers aspects de l'apprentissage et de l'enseignement des langues secondes et additionnelles.

 

Josée Le Bouthillier

Josée Le Bouthillier

Josée Le Bouthillier est associée à la recherche à la Faculté d'éducation de l'Université du Nouveau-Brunswick.  Ses intérêts de recherche portent sur la littératie dans des contextes de langue seconde et la formation des enseignant.  Elle offre des cours de didactique du français langue seconde dans le cadre du programme de baccalauréat en éducation et de littératie dans des contextes L+ au niveau de la maîtrise.

 

Mimi Masson

Mimi Masson

Mimi Masson est professeure (nomination de longue durée) à la Faculté d'éducation de l'Université d'Ottawa. Elle travaille avec les futurs enseignants de français langue seconde et dirige la cohorte Éducation et langues secondes (cL2c) dans le cadre du programme de baccalauréat en éducation. Ses recherches portent sur l'identité des enseignants de langues secondes, l'apprentissage et le développement professionnel des enseignants de langues secondes et les pratiques de recherche et d'enseignement fondées sur les arts.

 

Lisa Michaud

Lisa Michaud

Lisa Michaud est associée à la faculté et membre de l'équipe de recherche de l'Institut de recherche en langues secondes du Canada (IRL2C) à l'Université du Nouveau-Brunswick.  Elle termine actuellement une maîtrise pendant laquelle elle a examiné les compétences communicatives d’élèves de programmes d’immersion précoce à leur entrevue orale en 12e année.  Elle a enseigné de nombreuses années dans un programme d’immersion française au secondaire.

 

Valia Spiliotopoulos

Valia Spiliotopoulos

Valia Spiliotopoulos est professeure adjointe au Département d'éducation aux langues et à la littératie de l'Université de la Colombie-Britannique. Ses recherches actuelles portent sur la formation et le développement professionnel des enseignants de français et d'anglais langue seconde, l'apprentissage intégré des contenus et des langues, et l'évaluation. Valia a également publié dans les domaines de la rédaction académique, des technologies éducatives et de la collaboration interdisciplinaire dans l'enseignement supérieur.

 

Meike Wernicke

Meike Wernicke

Meike Wernicke est professeure adjointe au Département d'éducation aux langues et à la littératie de l'Université de la Colombie-Britannique. Ses intérêts de recherche portent sur la formation continue et la construction identitaire des enseignants de langue seconde, l’éducation interculturelle et les approches plurilingues, les approches décolonisantes dans l’enseignement des langues secondes, ainsi que les perspectives de l’analyse discursive dans les recherches en linguistique appliquée.

 

Scroll to top