L’apprentissage de langues secondes confère des bénéfices considérables, mais dans quelle mesure? Examinons dans cet article, inspiré des conclusions de la Revue de la littérature sur l’impact de l’apprentissage de langues secondes (2017), l’impact de l’apprentissage de langues secondes sur le plan scolaire.

Pourquoi les langues? Les langues façonnent le rendement scolaire

wll lang build academic

Tel que mentionné dans l’article Pourquoi les langues? Les langues façonnent les cerveaux, l’apprentissage d’une langue seconde augmente la concentration et façonne la mémoire, entre autres. Bien que ces avantages cognitifs soient considérables, les parents continuent de se questionner partout au pays : Si mon enfant apprend une deuxième langue, son rendement scolaire va-t-il être affecté? Sûrement, mais positivement...

Dans la revue de la littérature, Mary Grantham O’Brien et son équipe ont analysé l’impact, qui s’est avéré positif, du bilinguisme sur le succès scolaire dans deux disciples fort importantes : la littératie et la numératie.

Les langues façonnent la littératie

La littératie chez l’enfant bilingue, soit ses habiletés liées à la lecture et à la compréhension de textes écrits, est comparable ou plus élevée que chez l’enfant unilingue (O’Brien et al., 2017). Plus particulièrement, l’apprentissage d’une langue seconde a un impact positif sur le développement d’aptitudes en orthographe et en lecture dans la première langue, qui résulte d’une meilleure compréhension des structures langagières (Hussien, 2014). Ces habiletés sont en partie expliquées par le fait que l’apprentissage de langues secondes peut être considéré comme un apprentissage de la conscience du langage (Murphy et al., 2014).

Les langues façonnent la numératie

Comme le constatent Padilla et ses collègues (2013), le niveau de réussite scolaire dans les matières de base dont les mathématiques et les sciences chez les étudiants en immersion de 4e et 5e année est comparable ou supérieur à celui de leurs pairs suivant un programme unilingue anglais. Clarkson (2007) a également conclu que la connaissance de deux langues peut parfois aider les apprenants à autocorriger leurs propres erreurs mathématiques. D’ailleurs, être compétent dans une langue peut être suffisant pour apprendre les mathématiques dans une langue seconde.

Bref, si votre enfant apprend une deuxième langue à l’école, cet apprentissage n'aura au pire aucun impact, au mieux l’apprentissage d’une langue seconde façonnera positivement son rendement scolaire.

Bibliographie

  • Clarkson, P. C. 2007. « Australian Vietnamese students learning mathematics: High ability bilinguals and their use of their languages ». Educational Studies in Mathematics, 64(2), 191-215. DOI : http://dx.doi.org/10.1007/s10649-006-4696-5

  • Hussien, A. M. 2014. « The effect of learning English (L2) on learning of Arabic literacy (L1) in the primary school ». International Education Studies, 7(3), 88-98. DOI : http://dx.doi.org/10.5539/ies.v7n3p88

  • Murphy, V.A., E. Macaro, S. Alba et C. Cipolla. 2014. « The influence of learning a second language in primary school on developing first language literacy skills ». Applied Psycholinguistics, 36(5), 1133-1153. DOI : http://dx.doi.org/10.1017/s0142716414000095

  • O’Brien, M. G., et coll. (2017). Literature Review on the Impact of Second-Language Learning, ACPLS.

  • Padilla, A. M., L. Fan, X. Xu et D. Silva. 2013. « A Mandarin/English two-way immersion program: Language proficiency and academic achievement ». Foreign Language Annals, 46(4), 661-679.

Scroll to top