Écrit par Rochelle Guida et Roswita Dressler

Avant la pandémie de COVID-19, auriez-vous pu imaginer que les applications seraient la ressource pédagogique prédominante dans la classe de langues secondes (L2)? Nous voulions découvrir comment les enseignants canadiens de langues secondes ont effectué le virage en ligne de mars 2020 à septembre 2021. Ainsi, avec le soutien de l’ACPLS, nous avons interrogé des enseignants de L2 sur leurs pratiques et ressources pédagogiques. Pour cet article de blogue, nous nous concentrons sur l’utilisation des applications numériques pendant la pandémie. Le tableau ci-dessous illustre les applications que les enseignants ont mentionnées dans notre étude, ainsi que quelques commentaires choisis des enseignants eux-mêmes.

Applications mentionnées

Application et description Commentaires intéressants des enseignants
Bitmoji crée des images caricaturales des personnes. « Créer un Bitmoji que je pourrais modifier… avec un minimum d’effort. »
Blooket contient des jeux de révision personnalisables. « Blooket a été un outil formidable. »

« Blooket… a maintenu l’engagement des élèves. »

Boom Cards est un générateur de jeux-questionnaires en ligne qui permet de suivre les progrès des élèves. « J’ai trouvé que l’utilisation des cartes Boom était une stratégie efficace pour stimuler l’engagement des élèves tout en pratiquant le vocabulaire de la 1re à la 8e année. »
BrainPOP est un programme offrant des solutions d’apprentissage pour le soutien des programmes d’études relatifs aux matières du niveau primaire.
Cram propose des cartes éclair pré-écrites ou permet aux personnes de créer des cartes personnalisables pour une variété de sujets.
Edpuzzle crée des leçons vidéo interactives qui peuvent être intégrées dans des systèmes de gestion de l’apprentissage. « Edpuzzle avec enregistrements audio. »
Edsby est un espace d’apprentissage social en ligne pour les enseignants, les parents et les élèves, qui permet de suivre l’assiduité, la collaboration de groupe, la participation des parents parmi d’autres caractéristiques. « J’apprends maintenant Edsby. Tant de choses à apprendre dans une période aussi difficile. Je ne me sens pas en confiance avec Edsby. »
Educreations est un tableau blanc interactif et un outil de projection, utilisant le iPad d’un enseignant comme appareil d’hébergement. « J’ai également utilisé Educreations. C’était une meilleure plate-forme, mais elle n’était pas prise en charge par mon conseil scolaire. »
Flipgrid est une plateforme servant au dépôt de publications vidéo afin de faciliter la discussion. « J’ai utilisé Flipgrid pour que les élèves s’enregistrent à des fins d’évaluation orale/de réponses quotidiennes. Cela m’a permis de les entendre plus clairement et d’obtenir des réponses de certains élèves que je n’entends pas habituellement parler. »

« Flipgrid m’a été d’une aide précieuse! »

Freshgrade est un réseau d’apprentissage qui intègre des portfolios numériques et des carnets de notes, et qui offre une plateforme de communication en temps réel.
Gimkit est un créateur de jeux qui peut être utilisé pour l’apprentissage en classe et pour les devoirs.
GoGuardian est un logiciel qui aide les enseignants à faire le suivi du bien-être des élèves. « J’utilise GoGuardian pour suivre l’assiduité des élèves pendant les leçons (il indique quand ils se connectent, combien de temps ils sont restés connectés et quand ils se sont déconnectés; il suit également le temp d’inactivité lorsqu’ils ne sont pas devant leur ordinateur, mais que leur Meet est toujours allumé). »
La suite d’outils Google :

  • Google Classroom est un système de gestion de l’apprentissage et un espace de dépôt pour les enseignants.
  • Jamboard est un tableau blanc virtuel et collaboratif qui favorise la collaboration et l’interaction.
  • Google Slides
  • Google Meet
  • Pear Deck est un module complémentaire de Google Slides permettant d’obtenir les réactions des élèves au contenu pédagogique, y compris l’évaluation.
« Une forte dépendance à l’égard de Google Classroom – il a remplacé les reliures et les polycopiés comme outil principal pour les élèves. »

« Pendant une grande partie de la pandémie, j’ai trouvé qu’il était plus efficace d’utiliser la technologie pour enregistrer certains aspects de mes leçons et de les afficher pour un accès facile dans Google Classroom. De cette façon, les élèves pouvaient y accéder à des moments qui convenaient à leurs familles. »

Kahoot! est un créateur de jeux-questionnaires qui contient un espace de dépôt pour les jeux préparés à l’avance sur des sujets éducatifs. « De septembre 2020 à juin 2021, j’ai utilisé Kahoot! comme l’une des seules méthodes pour les jeux éducatifs en classe, le partage du matériel dû à la COVID n’étant pas envisageable. »
Loom est un programme d’application pour l’enregistrement. « Très utile… précieux. »
Lumio est un outil d’apprentissage collaboratif qui rassemble des ressources pédagogiques telles que YouTube, Google Docs et PowerPoint dans une leçon qui peut être enregistrée par l’enseignant. « Utile. »
Netmath est un espace de dépôt en mathématiques et un programme permettant de créer des activités personnalisables pour les élèves. « Pour la différenciation. »
Padlet est un tableau blanc virtuel et collaboratif qui favorise la collaboration et l’interaction.
Pixton est un créateur de bandes dessinées en ligne.
Quizlet est un générateur de cartes éclair en ligne. « J’ai enrichi ma cachette de ressources et d’outils pour améliorer même les activités en classe. »
Screencastify est un programme d’enregistrement, d’édition et de partage. « J’ai enregistré des leçons à l’aide de Screencastify et les ai téléchargées dans Google Classroom pour que les élèves en quarantaine puissent y avoir accès. »

« J’ai utilisé Screencastify à l’occasion pour donner des instructions sur un projet. »

Seesaw est un programme d’engagement des élèves sous la forme d’un e-portfolio. « Seesaw… un excellent moyen de partager des vidéos de moi et de demander aux élèves de partager à leur tour. »
Storyboard That est un générateur de scénarimages (storyboards) en ligne.
Voicethread est une application de partage où les personnes peuvent télécharger des fichiers audio, des documents, des images parmi d’autres contenus, et y réagir.
99math est une plateforme sociale pour les mathématiques. « Également très utile et a favorisé l’engagement des élèves dans leur apprentissage. »

Plusieurs applications ont été très populaires auprès des participants. Google Classroom était la classe virtuelle ainsi que l’espace de dépôt de ressources prédominants. Screencastify était la ressource d’enregistrement la plus utilisée pour expliquer les leçons et les activités. Flipgrid a été très populaire pour l’évaluation orale.

D’autres commentaires de participants ne faisaient pas spécifiquement référence à une application particulière, mais parlaient d’autres utilisations de la technologie dans leurs classes :

  • Chasses au trésor en ligne
  • Applications de conversion en PDF
  • Partage et échange de musique en ligne
  • Logiciels de création vidéo

Stimulés par la pandémie, les enseignants ont survécu à de grandes courbes d’apprentissage, qui ont souvent abouti à du bon matériel pédagogique. En fait, un participant a déclaré ce qui suit : « En réalité, j’ai l’impression que le fait d’enseigner en ligne et d’être obligé de trouver des moyens créatifs pour rendre les leçons interactives et ludifiées à l’ordinateur a permis d’améliorer considérablement toutes mes leçons! Les élèves ont adoré les activités et l’engagement était très élevé dans mes classes, même entièrement en ligne. J’ai utilisé beaucoup de vidéos, de forums de discussion, de sondages, de jeux, etc. »

En tant que professeure de français et d’italien au secondaire, Rochelle a également évoqué la popularité de Google Classroom, car de nombreux élèves ont des téléphones intelligents déjà synchronisés avec les applications Google. Bien que de nombreuses plateformes de gestion de l’apprentissage incontournables telles que Desire to Learn soient également fournies avec des applications, elles ne peuvent souvent pas rivaliser avec la fiabilité, la convivialité et la rapidité des produits Google. Screencastify fait également partie de sa boîte à outils de survie lorsqu’elle enseigne en ligne des cours d’italien à plusieurs niveaux.

Tout comme les enseignants de cette enquête, Rochelle enregistrait fréquemment ses propres leçons. Elle a également pu voir comment des applications telles que Flipgrid pouvaient permettre aux élèves de présenter leurs devoirs à temps, ce qui peut minimiser l’absentéisme des élèves. Comme les participants qui utilisaient des applications de conversion en PDF, l’application Adobe Acrobat Reader était d’un grand secours. D’un simple clic de l’appareil photo de son téléphone, elle a transféré sans effort le contenu de reliures de documents papier dans des classes virtuelles.

Recommandations des enseignants de langues secondes

Nous sommes impressionnés par l’expertise technique des enseignants de L2 du Canada, qui travaillent avec diligence pour surmonter les obstacles à l’apprentissage dus à la pandémie de COVID-19. Vous dites-vous « C’est bien beau, mais impossible dans ma classe »? Les enseignants nous ont rappelé de rester des apprenants ambitieux et de travailler avec les élèves férus de technologie pour co-construire des connaissances, car ceux-ci sont d’« excellents guides en matière d’utilisation de certaines plateformes 🙂 ». L’utilisation des applications et des ressources de ludification demeurera probablement après la pandémie puisqu’elles peuvent favoriser la confiance des élèves en communication orale.

L’utilisation des applications soulève également certaines préoccupations, comme la lutte pour l’équité des ressources pour les élèves et les enseignants. Un enseignant a recommandé que « l’accès complet à ces applications soit payé par le conseil scolaire. Trop d’enseignants doivent payer de leur poche pour y avoir accès ». De plus, une enseignante participante francophone souhaitait plus de soutien technique dans le contexte de la L2 puisque l’accent est mis principalement sur la langue dominante de son école. Comme elle l’a dit : « J’aurais aimé avoir du soutien spécifique pour les langues secondes, au niveau de la technologie. Parce que, dans les conseils scolaires, c’est souvent les programmes de langues tous indépendants. »

Rochelle, qui travaille étroitement avec son syndicat d’enseignants et dont le mari est spécialisé en cybersécurité en éducation, demande aux enseignants canadiens de L2 de choisir avec soin les applications qu’ils utilisent dans leurs classes. Réfléchissez à ceci : si une violation de données devait se produire, seriez-vous à l’aise avec l’exposition ou la perte d’informations identifiables sur les enseignants et les élèves?

Nous espérons que cette lecture sur l’utilisation des applications par les enseignants de L2 au Canada a pu vous inspirer. Restez à l’affût de notre prochain article de blogue sur la santé mentale des enseignants et des élèves.

Partager

Devenir membre

L’ACPLS soutient ses membres en créant des occasions de perfectionnement professionnel, en entreprenant des recherches et en diffusant les résultats de ces travaux, et en facilitant l’échange d’informations et d’idées entre les enseignants de langues. Les adhésions commencent à seulement 45 $ par année!

Comparez les catégories d’adhésion Inscrivez-vous dès aujourd’hui